Véhicules à 4 roues motrices et entretien nécessaire

 

 

Les 4×4 nécessitent-ils plus d’entretien que les véhicules à deux roues motrices ? C’est une excellente question à explorer avant d’acheter l’un ou l’autre. Si vous êtes sur le marché à la recherche d’une nouvelle voiture, vous avez probablement déjà été confronté au fait que certaines sont des deux roues motrices, d’autres sont quatre roues motrices et d’autres encore sont équipées d’une traction intégrée. Lorsqu’il s’agit de l’entretien de ces types de voitures, il est essentiel de comprendre les exigences fondamentales de chaque système.

 

Différences fondamentales en matière d’entretien

L’une des raisons pour lesquelles les gens achètent un véhicule à quatre roues motrices est la traction et la sécurité supplémentaires. Cependant, de nombreux conducteurs ne se rendent pas compte des contraintes et des limites. Par exemple, le fait d’avoir une puissance supplémentaire distribuée aux quatre roues améliore la traction en ligne droite, mais ne corrige en rien le freinage ou les virages.

Lorsque vous envisagerez votre prochain achat automobile, considérez attentivement le groupe motopropulseur et la puissance d’une voiture à deux roues motrices. De même, vous ne voudrez peut-être pas accepter le kilométrage parfois médiocre d’un véhicule à quatre roues motrices si vous n’avez pas besoin de la traction supplémentaire. En tant qu’investissement, il est important de considérer que les véhicules à quatre roues motrices ont tendance à avoir une valeur à la revente plus élevée que leurs homologues à deux roues motrices. Cependant, à mesure que la popularité des véhicules à 4 roues motrices augmente, il est important de savoir qu’ils peuvent nécessiter différents types d’entretien, tels que :

  • différentiels avant ;
  • différentiels arrière ; 
  • moyeux de verrouillage ; 
  • systèmes d’auto-nivelage.

Les voitures à quatre roues motrices sont équipées d’une boîte de transfert, et l’entretien de cet équipement est le même que sur une transmission standard. C’est formidable de savoir qu’à part les grands amateurs de tout-terrain, de nombreux conducteurs n’auront jamais besoin de la capacité que les systèmes à quatre roues motrices offrent par rapport aux systèmes à deux roues motrices.

 

Faire un choix

Est-il possible de conduire par mauvais temps sans une voiture à quatre roues motrices ? Avec un bon jeu de pneus et des systèmes avancés de contrôle de la traction, les conducteurs expérimentés ne devraient avoir aucun problème pour diriger la plupart des voitures à deux roues motrices. Cependant, les voitures à deux roues motrices sont souvent suggérées pour les climats doux avec peu de pluie ou de neige. La plupart des conducteurs ne remarqueront pas la différence entre les quatre roues motrices et les deux roues motrices dans les climats doux. Un système à quatre roues motrices ajoute du poids et de la complexité, ce qui entraîne une usure accrue des pneus, une diminution de la consommation d’essence et un entretien plus important. La règle générale est qu’une deux roues motrices est plus adapté pour les performances de tous les jours, et dans des conditions météorologiques normales, tandis qu’une quatre roues motrice offre une conduite améliorée dans des conditions météorologiques difficiles.

Sommaire

Articles liés